Affichage des articles dont le libellé est france. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est france. Afficher tous les articles

lundi 20 mai 2013

OUVERTURE DES INSCRIPTIONS ! Les Prix Convergences


Dans le cadre de son Forum Mondial, Convergences organise les Prix des partenariats innovants pour la réduction de la pauvreté.  En partenariat avec la Commission Européenne et la Mairie de Paris, l’objectif des Prix Convergences est de récompenser les partenariats innovants pour un monde plus équitable et durable à travers des projets créatifs et viables.
7000 euros viendront soutenir les deux Lauréats du Prix Convergences dans leur action à fort impact social et des trophées iront aux partenaires gagnants.
Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 juin minuit.

>>> Remplissez la fiche de candidature dès maintenant !

mardi 5 mars 2013

Trophées solidaires: Une enquête sur l’engagement solidaire et remise des prix

trophées solidaires
L’enquête des Trophées Solidaires sur la solidarité dans l’enseignement supérieur Remise des prix Trophées solidaires 2013

Une enquête sur l’engagement solidaire Les Trophées solidaires publient leur enquête, conduite en partenariat avec l’UNICEF France et avec le soutien d’Unilever. Réalisée par l’institut BVA, cette enquête a été menée auprès des 213 établissements de la Conférence des Grandes Ecoles. Son objectif est de dresser un état des lieux des formes et valorisation de l’engagement solidaire au sein de ces écoles. Les étudiants sont-ils nombreux à s’investir dans des projets solidaires ? Quelle est la valeur de cet engagement ? Comment les établissements les soutiennent-ils ou les valorisent-ils ? Le but de cette enquête est de faire émerger des idées novatrices, de promouvoir les pistes qui valorisent la qualité et la pérennité des projets solidaires, qu’ils soient associatifs ou menés au sein même des cursus.

Les résultats de cette enquête seront dévoilés lors de la cérémonie de remise des prix des Trophées solidaires. Les étudiants, les acteurs de la solidarité et de l’enseignement supérieur seront invités à réagir aux résultats et à témoigner de leur expérience.

La remise des prix des Trophées solidaires 
La cérémonie de remise des prix aura lieu Samedi 23 Mars à 19h30, au FIAP Jean Monnet 75014 Paris Pour leur première édition, les Trophées solidaires ont pour invités d’honneur Reza, photographe, et Rachel Deghati créateurs d’Ainaworld. Lors de cette cérémonie, les Trophées Solidaires et ses partenaires : UNICEF France, AFEV, Groupe SOS, Association Française des Fundraisers ou encore la Fondation Gloriamundi, décerneront sept prix dotés de 8 000 euros à des projets de solidarité locale ou internationale.

 123 projets – 86 universités et grandes écoles – 45 villes en France et à l’international

A propos des Trophées 
 Lancés par des acteurs de l’éducation et de la solidarité les Trophées veulent créer une dynamique et promouvoir l’engagement solidaire comme une composante clef des cursus d’enseignement supérieur. http://www.trophees-solidaires.fr

A propos de l’UNICEF L'UNICEF, chargé de veiller au respect des droits de l’enfant partout dans le monde, s’appuie en France sur un accord-cadre signé avec le ministère de l’Éducation nationale pour accompagner les enseignants et les acteurs de l’éducation dans leur mission de sensibilisation aux droits de l’enfant et pour renforcer la citoyenneté et la solidarité chez les jeunes. www.unicef.fr 

Contact Presse : Service Communication des Trophées solidaires contact@trophees-solidaires.fr Marthe Lemelle 06 62 79 96 70 - Emilie Perraudin 07 62 91 45 10 

Nos Partenaires et financeurs Contact Presse : Service Communication des Trophées solidaires contact@trophees-solidaires.fr Marthe Lemelle 06 62 79 96 70 - Emilie Perraudin 07 62 91 45 10

vendredi 1 mars 2013

8e Journée provençale de la santé humanitaire - A la santé de la jeunesse - appel à propositions

Santé Sud

Vous avez une activité ou une expérience en relation avec la santé des jeunes dans les pays en développement ou en France? Conduites à risques Grossesses précoces Addictions VIH Jeunes mineurs isolés ou migrants Chomage etc.

Complétez maintenant l'appel à participation afin de devenir conférencier de la 8e journée provençale de la santé humanitaire sur le thème A la santé de la jeunesse ou tenir un stand (20€).

La Journée provençale de la santé humanitaire est organisée par l’association de solidarité internationale Santé Sud, sise au 200 bd National, 13003 Marseille. Santé Sud est porteuse de la manifestation « Journée provençale de la santé humanitaire » et entièrement responsable de son financement, de sa logistique et de la communication de l’événement.

Objectifs et cibles Sensibiliser le grand public et les médias aux enjeux de la solidarité dans le domaine de la santé ; éduquer les acteurs et futurs acteurs de la santé et de la solidarité (étudiants, enseignants, professionnels sanitaires et sociaux, personnels, volontaires et bénévoles associatifs...) ; dresser des passerelles entre les institutions de tous types (privées, publiques, associatives...) pour améliorer la concertation et favoriser les partenariats ; mieux faire connaître la diversité et la richesse des réseaux actifs dans le domaine de la santé humanitaire en Provence et au-delà.

Comité scientifique Chacune des éditions des Journées provençales de la santé humanitaire – dont le thème varie chaque année - est pilotée par un comité scientifique annuel qui évalue la pertinence des contenus proposés et valide la programmation. En 2013, il est composé de :
Dr Paul Bénos, Gynécologue-obstétricien, Président de Santé Sud  
Dr Guy Farnarier, Neurophysiologiste, membre du Haut Comité de pilotage de Santé Sud Marie-José Moinier, technicienne de laboratoire, secrétaire générale de Santé Sud  
Nicole Hanssen, Directrice de Santé Sud  
Hélène Chastanier, directrice de programmes à Santé Sud
Julie Bégin, Responsable de la communication à Santé Sud
Jean Delmont, Professeur en médecine, Président de la Société des pathologies exotiques Bernard Granjon, Gastro-entérologue, Président de l’association Osiris, Président d’honneur de Médecins du monde
Cyril Farnarier, Sociologue de la santé, Centre Norbert Elias à Marseille (UMR 8562)  
Antoine Bruno, Educateur spécialisé, ancien directeur de Tremplins Santé Jeunes (aide aux jeunes des quartiers Nord en situation d’addiction)  
Silvie Camil, Directrice du Planning familial de la région PACA  

Dates importantes janvier 2013 : constitution du Comité de pilotage de la Journée 1er mars : lancement de l’appel à communication 2 mai : Date limite pour répondre à l’appel à communication ou envoyer sa demande de participation - communication orale, poster, stand (20 €), etc. 30 mai : Programmation (réponse aux appels à communication) 29 novembre 2013 : Tenue de la 8e Journée provençale de la santé humanitaire Tenue de l’événement et format
La 8e édition de la Journée provençale de la santé humanitaire aura lieu le 29 novembre 2013 de 8h30 à 18h30 à la Faculté de pharmacie de la Timone. Elle rassemblera quelque 700 personnes du public. Pour laisser la parole au plus grand nombre, plusieurs possibilités seront offertes aux organisations qui répondent à l’appel à communication :

REGLEMENT - 8e Journée provençale de la santé humanitaire – A la santé de la jeunesse ! 13 Tables rondes thématiques* structurées comme suit : un exposé oral de 10 minutes (1er cercle), suivis d’une table ronde élargie avec cinq discutants (Cercle 2), puis débat avec la salle (cercle 3) (ce shéma est sujet à changement selon les propositions reçues à l’appel à communication) 18 Posters 30 stands Autres animations (selon les propositions à recevoir : expo photo, musique, théâtre...) 1 Annuaire des structures participantes (où les informations recueillies dans l’appel à communication seront recensées)

CRITERES DE SELECTION Attribution d’un stand : 20 Euros Une participation aux frais (PAF) de 20€ est demandée afin de s’assurer que les réservations seront bien honorées (et qu’aucun stand réservé ne sera laissé vacant !) La réservation du stand sera faite par le biais de l’appel à communication. Le 30 mai, après délibération du Comité scientifique, le paiement sera demandé par chèque aux structures ayant réservé leur stand. Seules celles qui auront envoyé le paiement avant le 30 juin seront retenues. Le comité scientifique accordera la priorité aux associations (loi 1901) qui sont directement touchées par la thématique annuelle (A la santé de la jeunesse) et dont le siège principal est situé en PACA. Chaque stand est constitué de 2 tables de 50 X 80 cm (donc 50 X 160 en tout) ainsi que de 2 chaises. Aucun panneau ou grille d’affichage ne sera fourni pour placer derrière le stand : à chaque association d’amener son panneau et le nécessaire d’accrochage (ficelle, scotch, etc.).

Si vous souhaitez disposer d’une table plus longue (notamment pour les librairies abondantes) ou des chaises supplémentaires, vous devez la fournir vous-même et le signaler obligatoirement à Santé Sud, qui se chargera d’en avertir les services de sécurité de la Faculté de pharmacie, où se tient l’événement. Il vous appartient d’habiller votre stand (nappe, affiches présentant votre association, documentation) et de l’animer. Toute demande de stand devra nous être parvenue avant le 2 mai via le formulaire en ligne (www.santesud.org) et le paiement reçu avant le 30 juin. Le logo de sa structure devra aussi être envoyé avant cette date à julie.begin@santesud.org.

Participation aux tables-rondes 1 Les critères de sélection établis par le comité scientifique sur la base des informations fournies dans le formulaire en ligne sont dans l’ordre : la pertinence par rapport au thème général de la journée et au thème spécifique de chaque table-ronde ; la complémentarité des communications entre elles (thématiques, disciplines et points de vue) ; la légitimité de l’orateur (ou de l’organisme qu’il représente) sur le sujet présenté. Le comité scientifique évaluera attentivement la qualité de chacune des propositions d’intervention orale en vue d’établir le programme de la Journée provençale de la santé humanitaire le 29 novembre 2013. Il a toute autorité pour rejeter une intervention, attribuer un poster en lieu et place de la participation à une table ronde, modifier le choix de la table-ronde ou encore décider de l’attribution des rôles à l’intérieur d’une d’entre elles (parmi les propositions, seront sélectionnés : 1 exposé « classique » de 10 minutes pour chacune des 3 tables-rondes privilégiant des « Témoignages » plutôt que des théories - réponse à la question par l’exemple, expérience concrète, bonne pratique - + 5 discutants pour réagir « à chaud » aux exposés)... Toutes les propositions devront nous être parvenues avant le 2 mai via le formulaire en ligne (www.santesud.org). La photographie de l’intervenant et le logo de sa structure devra aussi être envoyé avant cette date à julie.begin@santesud.org.

Attribution des posters Le Comité scientifique sélectionnera 18 propositions de posters en fonction de la pertinence du sujet présenté, de la variété (thématiques, disciplines et points de vue), et du profil de carrière de la personne qui la présente. Les posters seront placés dans le hall dans un espace central favorisant le passage lors des pauses. Ils sont totalement gratuits. Cependant, la production (graphisme, impression, etc.) des affiches que vous présenterez est entièrement à la charge des participants. Les panneaux où vous pourrez accrocher votre poster (avec vos propres systèmes d’accroche – ficelle, corde, scotch) font 160 cm de haut X 113 de large. Vous pourrez vous tenir à côté de votre poster pour expliquer au public ce que vous y présentez... Il est possible qu’un poster soit proposé aux personnes ayant soumis une communication orale aux tables rondes si le nombre de demandes est trop abondant ou que le sujet est trop éloigné des thèmes de chaque table ronde. Les propositions de posters devront nous être parvenues avant le 2 mai via le formulaire en ligne (www.santesud.org). La photographie de l’intervenant et le logo de sa structure devra aussi être envoyé avant cette date à julie.begin@santesud.org.

1 Les trois thématiques des tables rondes seront précisées en fonction des propositions
REGLEMENT - 8e Journée provençale de la santé humanitaire – A la santé de la jeunesse !
2 Proposition d’autres animations Expositions photos, chants ou musique, activité d’éducation au développement, théâtre-forum... Toute autre animation sera considérée par le comité scientifique, pour peu qu’elle s’inscrive dans la thématique, en complémentarité des tables-rondes, posters et stands. Les propositions détaillées devront nous être parvenues avant le 2 mai via le formulaire en ligne (www.santesud.org).

La thématique 2013 A la santé de la jeunesse ! Toutes propositions d’intervention orale ou d’animation allant dans le sens de la thématique sera évaluée et pourra concourir à enrichir la description ci-dessous... Les jeunes (de 10 à 24 ans) représentent actuellement un quart de la population mondiale. En plein cœur de la tourmente qui les fait passer du monde de l'enfance à celui des adultes, les jeunes ont pour dénominateur commun une prise de risques accrue - par essence un phénomène sain lié à cette étape de leur vie - qui peut mener à divers problèmes de santé publique. Les jeunes à travers le monde sont soumis parfois très tôt aux inégalités les plus diverses, à une précarité économique et professionnelle grandissante, aux risques de comportements addictifs ou sexuels multiples, à la violence et à des situations d'exil ou d'errance pour certains... Les résultats de la dernière enquête internationale HBSC de l'OMS, menée auprès de jeunes de 11 à 15 ans dans quelque 39 pays, révèlent cependant que les adolescents bénéficient d'une meilleure santé et de davantage de possibilités d'épanouissement qu'avant. Mais selon l’UNICEF, « Les inégalité liées à la pauvreté, au statut social, au genre ou au handicap privent toujours des millions d’adolescents de leur droit à une éducation de qualité, à des soins de santé, à la protection et la participation. »

Une étude portée par l'OMS et publiée dans la revue médicale Lancet souligne que sur 1,8 milliard de jeunes dans le monde, 2,6 millions meurent chaque année. 97% de ces décès surviennent dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Les principales causes en sont les accidents de la route, le suicide, la violence – particulièrement la violence conjugale! –le Sida, la tuberculose, la malnutrition et, pour les jeunes filles, les grossesses précoces et complications liées aux mutilations génitales. La plupart des causes de décès chez les jeunes sont évitables et peuvent être traitées. Nombreux sont les jeunes qui souffrent de maladies nuisant à leur capacité de croître et de développer pleinement leur potentiel ou qui continuent d’adopter des comportements compromettant à la fois leur santé actuelle et celle qu’ils auront à l’avenir : les problèmes de santé mentale et les conduites addictives en sont les deux exemples les plus frappants. Les adolescents sont de plus en plus nombreux à adopter des comportements néfastes tels que la consommation de tabac, d'alcool et une alimentation déséquilibrée. En France notamment, l'INSERM révèle une envolée très préoccupante de la consommation des substances psychoactives (alcool, tabac et cannabis) pendant les années « collège », notamment pour l’alcool. Mais si la 64e Assemblée mondiale de la Santé a adopté en mai 2011 une résolution sur les risques pour la santé des jeunes, les données et surtout les politiques globales spécifiques à cette tranche de la population demeurent nettement insuffisantes. Deux des huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) touchent des problématiques liées à la santé des jeunes. Le cinquième OMD vise à instaurer l’accès universel aux services de santé génésique et l’un des indicateurs en est la fréquence des grossesses chez les jeunes filles de 15 à 19 ans. Le sixième OMD, pour interrompre la propagation du VIH/sida, est assorti d’indicateurs comme une diminution de 25% chez les jeunes et il mesure aussi la proportion des jeunes de 15 à 24 ans ayant une connaissance complète et correcte du VIH/sida. En dépit des évolutions récentes, la santé des jeunes demeure préoccupante, et l'augmentation de leur nombre dans les pays en développement laisse présager de nouveaux défis en termes d'inégalités en matières sociale, économique et sanitaire, trois piliers majeurs du développement. Il nous faut mieux cerner les nouveaux enjeux de cette jeunesse en construction qui est la seule garante de l'avenir du monde... C'est pourquoi cette 8e Journée provençale de la santé humanitaire réunit les structures les plus diverses pour réfléchir à la lumière de points de vues pluriels et complémentaires... à la santé de la jeunesse !

Public : INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT ICI C'est gratuit!

Soutenir Santé Sud

lundi 28 janvier 2013

Formation humanitaire : le calendrier pour le 1er semestre 2013

L'Institut de Coopération Internationale (I.C.I), Moissy Cramayel (77), a publié le calendrier de ses formations pour le premier semestre 2013. L'I.C.I prévoit huit séances de formation pour quatre formation différentes.

Les formations de l'Institut de Coopération Internationale s'adressent à tous ceux qui souhaitent s’engager dans la solidarité ou la coopération internationale. Il s'agît de formations courtes s'inscrivant dans la formation continue. Une description détaillé des formations est disponible sur la page Formation humanitaire du site de l'I.C.I.

formation humanitaire
Des dates supplémentaires peuvent s'ajouter en fonction de la demande.
Toutes les formations ont lieu dans les locaux de l'I.C.I à Moissy Cramayel (Seine-et-Marne, à 30 min. de Paris, Gare de Lyon). Nouveau : La participation à la formation « Première Expérience en Mission Humanitaire » peut se faire à distance par visioconférence.

Pour plus d'informations : contact@institut-cooperation.com, Tél. 01 84 23 00 40,

www.institut-cooperation.com

vendredi 9 novembre 2012

Les déracinés du Nord Kivu


REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO 

Dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale et du mois de la photographie, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL met en avant des histoires de vie de celles et ceux qu’on appelle les
déplacés du Nord-Kivu, trop souvent oubliés. Une série de portraits à voir du 19 au 30 novembre à La Rotonde, Paris XIXe.

Meurtrie par 18 ans de conflits, la République Démocratique du Congo est le théâtre d’une des plus graves crises humanitaires au monde. A l’est du pays, la région montagneuse du Kivu compte ainsi quelque 2 millions de déracinés, ayant fui leur village pour échapper aux combats permanents que se livrent les différents groupes armés. La plupart du temps, ces familles n’ont rien pu emporter avec elles. Arrivées sur des sites de déplacés ou accueillies par des familles, elles se retrouvent démunies. Elles n’ont pas de matelas, de couvertures, de seaux, de savons, rien pour cuisiner.

Présente en République Démocratique du Congo depuis 2000, l’ONG SOLIDARITES INTERNATIONAL répond aux besoins vitaux de ces milliers de familles déplacées grâce à un programme d’aide pionnier et unique en son genre. Une aide
humanitaire taillée sur mesure et très réactive appelée ‘’Réponse rapide aux mouvements de population’’ (RRMP). Ce dispositif d’urgence mené en partenariat avec l’UNICEF permet de porter assistance à plus de 600 000 personnes en
danger.

Après trois ans d’un calme tout relatif, la province du Nord-Kivu connait depuis avril dernier un nouveau regain de violences, poussant près de 400 000 personnes supplémentaires sur les routes. Plus de 100 000 d’entre elles sont actuellement réfugiées dans des camps improvisés près de Goma. C’est leur histoire que la photographe Constance Decorde a voulu raconter, à travers une série de portraits d’hommes, de femmes et d’enfants, posant avec d’illusoires effets personnels, vestiges de leur vie passée.

Un reportage photographique à voir du 19 au 30 novembre 2012 à la Rotonde
6-8 Place de la Bataille de Stalingrad 75019 Paris


dimanche 15 avril 2012

Nouveau réseau social destiné à la solidarité


Nouveau réseau social destiné à la solidarité

avril 15th, 2012 § Laisser un commentaire
 
 
 
 
 
 
Rate This



Humanitaire blog est un réseau social (vous nous rejoigniez donc vous participez ! ) reliant les individus et les organisations qui travaillent pour un changement global. Humanitaire blog permet aux personnes de trouver, suivre et soutenir ceux qui travaillent à trouver des solutions dans leur communauté et dans les régions à travers le monde.

Je vous laisse découvrir par vous mêmes.

mardi 13 mars 2012

Les ressources mondiales en eau menacées, selon un rapport de l'ONU

Bordeaux le 13/03/2012 (OMD 2015) - La croissance sans précédent de la demande menace tous les objectifs majeurs de développement, met en garde le Rapport mondial des Nations Unies sur l'évaluation des ressources en eau, « Gérer l'eau dans des conditions d'incertitude et de risque »

L’eau n’est pas une marchandise, c’est le bien commun de l’Humanité et du Vivant

Bordeaux le 13/03/2012 (OMD 2015) - Le Forum mondial de l’eau à Marseille - Plus de 300 représentants de la société civile du monde entier rendent publique la déclaration finale des journées « Eau, planète et peuples », organisées les 9 et 10 mars par France Libertés – Fondation Danielle Mitterrand et le CRID, dans le cadre du Forum alternatif mondial de l’eau (FAME), en partenariat avec la Coalition eau et l’Effet papillon.

« L’eau n’est pas une marchandise, c’est le bien commun de l’Humanité et du Vivant » est le message fort de ces journées citoyennes qui proposent des solutions concrètes et participatives pour une mise en œuvre effective du droit à l’eau et à l’assainissement, dans un souci de démocratie, de respect des écosystèmes et de viabilité.
Les responsables politiques et économiques, acteurs du Forum mondial de l’eau, seront interpellés sur 17 propositions, qu’il s’agisse de la mise en place de mécanismes juridiques
indépendants en capacité de juger les crimes contre le droit à l’eau, de l’interdiction de la marchandisation de l’eau, de la nécessité de la prise en charge du coût du service de l’eau
dans le cadre d’une gestion publique et démocratique, de l’accès de tou-te-s aux technologies liées à l’eau qui doivent être libres de droits de propriété intellectuelle, de l’interdiction de
l’exploitation des gaz et huiles de schiste, pour ne citer que quelques-unes de ces propositions.
Affirmant que le Conseil mondial de l’eau n’a pas la légitimité pour élaborer une politique mondiale de l’eau, les représentants de plus de 170 organisations de la société civile des 5
continents, ont ouvert par cette déclaration les activités qui se dérouleront toute la semaine dans le cadre du Forum alternatif mondial de l’eau, notamment aux Docks des Sud à Marseille
et jusqu’à la manifestation prévue samedi 17 mars.

Extrait du Communiqué de presse

Nous constatons un déficit majeur d’organisation participative, transparente et démocratique globale pour l’eau. Ce déficit est doublé d’une absence de contrôle et de réglementation de son utilisation par manque de moyens ou de volonté politique. Trop d’acteurs d’un service public qui doit être accessible à tous, abandonnent leurs prérogatives et leurs responsabilités essentielles en livrant l’eau au marché de tous
secteurs d’activités. Des financiers spéculent sur le bien commun, dégageant des profits indus, allant parfois jusqu’à corrompre les acteurs impliqués. La recherche de ce profit imposée par le modèle capitaliste de marché mondialisé interdit le droit effectif et universel à l’eau pour tous, notamment pour les populations les plus pauvres et dans les régions les plus isolées.
Nous devons imaginer de nouveaux modèles de sociétés protecteurs de l’eau bien commun et respectueux des équilibres de la nature faisant la promotion de solutions soutenables et innovantes alliant connaissances anciennes préservées et techniques modernes. La protection et la régénération de l’eau et de la nature pour les générations futures exigent la prise en compte de l’intérêt général et du temps long.

PRINCIPES

> Nous affirmons que l’eau n’est pas une marchandise. De nombreux peuples sur la terre ll reconnaissent comme sacrée. C’est un bien commun du vivant !
> Nous affirmons le droit à l’eau et à l’assainissement pour tous comme un droit humain fondamental. Chaque Etat porte la responsabilité de garantir l’application de ce droit sur son
territoire en toute transparence en lien avec les territoires transfrontaliers.
> Nous affirmons que l’information, la participation effective des peuples et des citoyen-ne-s et la consultation publique contraignante concernant l’eau et l’assainissement doivent être obligatoire et effectif. Ils doivent être protégés des intérêts financiers et économiques.
> Nous affirmons le droit des peuples aux technologies accessibles, durables, équitables et qui respecte les connaissances traditionnelles et culturelles basées sur des bonnes pratiques de
protection de l’eau.
> Nous affirmons qu’en raison de leur rôle prépondérant dans l’approvisionnement et la gestion de l’eau, les femmes doivent être associées à toutes les décisions relatives à la gestion des ressources en eau à tous les niveaux local, national et international.
> Nous affirmons que les équilibres nécessaires doivent être promus pour la bonne gestion de l’eau entre les activités humaines et le respect de l’eau, des écosystèmes et de la nature.
>Nous affirmons la nécessité de construire de justes transitions énergétiques et des transformations sociales, économiques et politiques de nos sociétés. Nous affirmons la nécessité de changer notre façon de vivre sur la planète.

6ème World Water Forum, organisé par le Conseil Mondial de l’eau à Marseille

Bordeaux le 13/03/2012 (OMD 2015) - 6ème World Water Forum, organisé par le Conseil Mondial de l’eau à Marseille, l’association SWISSAID Genève et ses partenaires invitent le public romand à débattre avec des représentants d’institutions et organisations locales et internationales, privées et publiques, sur les enjeux autour de l’accès à l’eau et sa gestion. Les 20 et 21 mars à l’Université de Genève, Uni Mail. En savoir plus.
 
Le droit à une eau potable salubre et propre est un droit fondamental, essentiel au plein exercice du droit à la vie et de tous les droits de l’homme. ONU (A/RES/64/292).

L’Agence Française de Développement en direct du 6ème Forum mondial de l’eau

Bordeaux le 13/03/2012 (OMD 2015) - Le Forum Mondial de l’Eau vient d’ouvrir ses portes : jusqu’au 17 mars, la ville de Marseille attend 30 000 visiteurs pour parler d’un enjeu mondial : l’eau !
Acteur majeur du secteur de l’eau dans les pays en développement et en Outre-mer, l’Agence Française de Développement (AFD) est présente au Forum mondial de l’eau à Marseille, du 12 au 17 mars 2012, pour apporter son expertise et présenter des solutions concrètes. A cette occasion, elle est également conseiller scientifique et partenaire du film La soif du monde réalisé par Yann Arthus-Bertrand, qui sera diffusé en prime-time le 20 mars prochain sur France 2.

Des investissements constants pour améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement

Avec 800 millions de personnes qui n’ont pas d’accès à l’eau potable et 2,5 milliards de personnes qui ne bénéficient pas de toilettes raccordées à un réseau d’assainissement, la question de l’eau est un enjeu international majeur.
C’est un secteur prioritaire pour l’Agence qui a multiplié par quatre ses financements en faveur du secteur de l’eau entre 2003 et 2011. Sur la période 2010-2015, l’AFD s’engage à financer chaque année 600 M€ en faveur de l’eau et l’assainissement dans les pays en développement. Ces financements permettront d’améliorer l’accès à l’eau potable pour 2,5 millions de personnes par an, et l’accès à l’assainissement pour 1,5 million de personnes. La moitié de ces actions sont concentrées sur l’Afrique subsaharienne.
L’AFD intervient à travers le financement d’infrastructures, le renforcement des capacités et la production de connaissances. Elle appuie la définition de politiques sectorielles claires et efficaces des gouvernements, afin de fournir un accès pérenne à l’eau pour tous, d’assurer un environnement urbain sain et de gérer la ressource en eau de manière durable.
Elle promeut le partenariat avec d’autres acteurs, notamment français: collectivités locales, ONG, spécialistes de la gestion par bassin, organismes de recherche…
Une étude conduite par l’Unicef a révélé il y a quelques jours que l’Objectif du millénaire pour le développement concernant l’eau potable avait été atteint, désormais seulement 10% de personnes n’ont plus accès à l’eau potable : à ce jour plus de 89% de la population a désormais accès à l’eau potable ! Cela dit, concernant l’assainissement, il reste encore beaucoup de travail à accomplir.

Nous retrouver au Forum mondial de l’eau

Présente sur l’espace France, l’AFD participe et organise une dizaine de présentations et conférences. Financement des acteurs locaux, eau et sécurité alimentaire, urgence et développement, gestion des eaux transfrontalières… Autant de sujets sur lesquels les experts de l’AFD viennent partager leur expérience et leur connaissances. Cliquez-ci pour voir le programme et les interventions de l’AFD

La soif du monde

Afin de sensibiliser le plus grand nombre de Français aux enjeux de l’eau, l’AFD a choisi d’être partenaire du film La soif du monde, réalisé par Yann Arthus-Bertrand, Thierry Piantanida et Baptiste Rouget-Luchaire. Au-delà de ses images d’une grande beauté, ce film va à la rencontre des hommes et des femmes qui imaginent et mettent en œuvre des solutions pour améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement…
Projeté en avant-première le 13 mars prochain à Marseille dans le cadre du Forum, puis diffusé le 20 mars en prime-time sur France 2, ce film sera aussi présenté au travers de projections-débats dans les 60 agences de l’AFD à travers le monde. Vous pouvez également voir le teaser en cliquant ici

Vivez le Forum comme si vous y étiez ou rencontrez-nous sur place !

L’eau et l’assainissement sont aujourd’hui un secteur prioritaire pour l’Agence. L’enjeu est d’appuyer la définition de politiques sectorielles claires et efficaces, de fournir un accès pérenne à l’eau pour tous, d’assurer un environnement urbain sain et de gérer la ressource en eau de manière durable. L’AFD intervient à travers le financement d’infrastructures, le renforcement des capacités et la production de connaissances. Elle promeut le partenariat avec d’autres acteurs, notamment français : collectivités locales, ONG, spécialistes de la gestion par bassin, organismes de recherche…
Nous mettons à votre disposition de nombreuses ressources pour découvrir plus en détails les actions de l’AFD autour de l’eau et vivre le forum comme si vous y étiez :

Un dossier interactif spécial sous forme de Webdoc dans lequel vous pourrez retrouver de nombreux projets menés par l’agence et ses partenaires
Notre envoyée spéciale présente sur les lieux du Forum Mondial de l’Eau relatera chaque jour ce qu’il s’y passe sur notre blog Objectif Développement, et elle livetwittera également sur notre compte Twitter.

Sur le blog Objectif Développement, chaque jour de mars un projet financé par l’AFD et élaboré en collaboration avec ses partenaires est mis en avant et détaillé.
Vous trouverez également un dossier de presse présentant l’action de l’AFD dans le domaine de l’eau et de l’assainissement en cliquant ici.

Pour suivre le forum et les différents intervenants en live sur Twitter utilisez le hashtag #WaterForum6

jeudi 1 mars 2012

Bénin - Partenariat pour contribuer à l'accélération du progrès équitable vers les OMD 4 et 5

Bordeaux le 01/03/2012 (OMD 2015) - La France a réaffirmé son engagement pour la santé des enfants et la promotion des droits des femmes dans le monde lors de la réunion du G8 à Muskoka (Canada, 25-26 juin  2010). Le Président de la République française s’est engagé à consacrer un Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) d’un montant 500.000.000 euros supplémentaires sur cinq ans

mardi 10 janvier 2012

De Bamako à Sciences Po, suite du Forum « Solidarité pour l’eau dans les pays du bassin du Niger »

Bordeaux le 10/01/2012 (OMD 2015) - Cette rencontre prévue le 2 février 2012 sera également l’occasion de présenter le Forum Mondial de l’Eau, un grand rendez-vous international de tous les acteurs de ce secteur qui a lieu tous les trois ans. Après la Turquie,

vendredi 6 janvier 2012

La France devient partenaire du réseau des Dépôts de Réponse Humanitaire des Nations Unies(UNHRD)

Bordeaux le 06/01/2012 (OMD 2015) - Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) et le Ministère français des affaires étrangères et européennes ont signé aujourd’hui un accord de partenariat visant à renforcer le déploiement d’aide d'urgence à travers le réseau des Dépôts de Réponse Humanitaire des Nations Unies (UNHRD). 

lundi 2 janvier 2012

Le droit à l’eau et à l’assainissement en France - une évaluation critique de sa mise en oeuvre

Bordeaux le 02/01/2011 (OMD 2105) - Il dresse une évaluation critique de la mise en œuvre du droit à l’eau et à l’assainissement en France. Bien que reconnu, l’application de ce doit reste encore inéquitable, notamment pour les populations les plus démunies

jeudi 8 décembre 2011

France - Pas d'eau pour tous

Bordeaux le 08/12/2011 (OMD 2015) - Le 6e Forum mondial de l'eau se tiendra du 12 au 17 mars à Marseille, qui, pour l'occasion, accueillera des délégués du monde entier. Tous les trois ans, le Forum mondial partage les expériences sur l'accès à l'eau et la gestion de la ressource. Sa légitimité n'est pas reconnue par tous. Les ONG, à l'instar de France Libertés, considèrent généralement que le Forum est une simple vitrine de la promotion des multinationales du secteur. 

vendredi 2 décembre 2011

lundi 30 mai 2011

LE G8 : RENDEZ VOUS MANQUE POUR LA LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION

BORDEAUX LE 30/05/2011 (omd 2015) - Malgré la promesse renouvelée par le G8 de consacrer 22 milliards de dollars à l’insécurité alimentaire de 2009 à 2012, seuls 22% des sommes promises ont aujourd’hui été dépensés

mardi 25 janvier 2011

LA FRANCE & LES OMD : LA SANTÉ DES MÈRES ET DES ENFANTS

BORDEAUX LE 25/01/2011 (omd2015) - La France réaffirme son engagement
pour la santé des enfants et des femmes dans le monde, notamment face aux grands défis que sont la lutte contre la féminisation de la pauvreté

Lire la suite